L’UDAPEI 59 répond à l’appel à contribution au PRAPS-PH

L’Udapei 59 a répondu à l’appel à contribution au PRAPS-PH (Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins des Personnes en situation de Handicap) dans le cadre de la mise en place de sessions de sensibilisation au handicap à destination des professionnels de santé libéraux sur la Région des Hauts-de-France. Elles ont démarré en octobre 2017.

Pour plus d’informations : ud-baratas@udapei59.org

L’UDAPEI 59 accompagne le démarrage d’un nouveau service : le PCPE (Pôle de Compétences et de Prestations Externalisées)

Ce service est porté par l’Association des Papillons Blancs de Douai et Papillons Blancs de Lille. Le développement des PCPE s’inscrit dans le cadre de la démarche « une réponse accompagnée pour tous », qui vise à assurer la continuité des parcours des personnes en situation de handicap. Ils s’intègrent également dans les priorités définies par le 3ème Plan Autisme 2013-2017 et le second schéma handicaps rares. Outre des prestations directes auprès des usagers, réalisées par des professionnels salariés ou libéraux, les PCPE soutiennent et guident les familles et les aidants, notamment pour le suivi et la coordination du parcours.

Pour plus d’informations : ud-baratas@udapei59.org

Séminaire du 12 octobre à Mons

Le 12 octobre dernier, le partenariat I SAID a réuni à l’Université de Mons plus d’une centaine d’acteur-rice-s impliqué-e-s et concerné-e-s en matière de DI (professionnel-le-s de santé, accompagnateur-rice-s, bénéficiaires, familles et entourages) pour partager au cours du séminaire “Déficience intellectuelle & approches inclusives : vers plus de coopération transfrontalière” les avancées du processus I SAID.

Au cours de ce séminaire, les conclusions du guide Freins et facilitateurs à la mobilité transfrontalières, ont été présentées. Le guide révèle toute la complexité de l’accompagnement des personnes en situation de handicap mental en dehors de leur territoire et apporte des éléments de réponse à la question du “Comment faciliter le parcours des personnes?”.

Parmi les principales propositions, Patrice Warembourg de l’UDAPEI souligne :

“Le renforcement des jumelages entre établissements et services franco-wallons afin de développer une meilleure interconnaissance des normes législatives en vigueur”

Marie -Claire Haelewyck de l’Université de Mons commente aussi :

“La rupture au sein des parcours de soin des personnes en DI est un enjeu complexe de qualité de vie et de santé globale. I SAID est l’expression d’une volonté de changement et de mobilisation d’acteurs transfrontaliers dans une dynamique d’innovation sociale”

Hubert Gascon, professeur émérite et chercheur à l’Université de Québec, qui a clôturé cette intense matinée de travail et d’échanges, affirme :

“Le caractère d’envergure et le haut potentiel de structuration et de pérennité du projet I SAID s’inscrit dans un territoire peuplé de 10 millions d’habitants”

Les perspectives et les défis à relever sont conséquents mais à la portée de l’ambition du partenariat I SAID.

Téléchargez les présentations des différentes sessions :
Présentation du projet
Intervention session 1
Intervention session 2
Intervention session 3
Présentation : La recherche participative
Recommandations
Album photo