Parce que l’autonomie dans les déplacements favorise l’indépendance personnelle et l’inclusion

Le laboratoire PSITEC de l’université de Lille, la MESHS, ainsi que le laboratoire d’Automatique, de Mécanique et l’Informatique industrielle et Humaine de l’université de Valenciennes se sont associés dans le cadre du projet « Technologie d’Apprentissage des Déplacements Indépendants ». L’objectif du projet est de mettre au point un logiciel d’aide à l’apprentissage des déplacements indépendants, destiné à favoriser la mobilité urbaine des personnes avec une déficience intellectuelle.

Implanté dans un téléphone mobile, le logiciel fonctionnera selon trois principes :
1- fournir une aide aux déplacements qui est adaptée au niveau de chaque individu ;
2- rendre la personne active en la plaçant en situation d’apprendre les itinéraires (plutôt que de suivre les consignes fournies par le dispositif) ;
3- permettre aux personnes qui en ont les capacités de se déplacer selon des itinéraires variés en utilisant une « fonction calcul d’itinéraire » qui prend en considération la difficulté du trajet.

Cette technologie repose sur une conception de la mobilité des personnes avec DI  qui est moins restrictive et plus dynamique que les technologies actuellement disponibles. Son principe entre dans le cadre des conceptions non restrictives de la mobilité et de l’accessibilité défendues par la convention des nations unies en faveur du droit des personnes handicapées et par l’union européenne.

La première phase du projet (analyse des besoins et faisabilité) sera d’une durée de deux ans.

Pour plus d’informations : yannick.courbois@univ-lille3.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *