Le soutien européen dans le cadre de la crise sanitaire du COVID 19

Les programmes Interreg V France-Wallonie-Flandre et Interreg V Eurégio-Meuse-Rhin ont dégagé des budgets en vue de soutenir les organismes confrontés aux défis de cette crise. Dans ce cadre, l’AVIQ et ses partenaires ont souhaité mener des actions prenant en compte les répercussions psychologiques, sociales, relationnelles et émotionnelles de la crise sanitaire et du confinement tant sur les publics fragilisés (personnes âgées, personnes en situation de handicap) que sur les professionnels.

D’une part, dans le cadre du programme Interreg France-Wallonie-Flandre, le projet AP/Réseau-Service a été renforcé avec un module «  SOS/SOUTIEN SOCIAL-CORONA », développé en collaboration avec les ARS Hauts-de-France et Grand Est. Les partenaires souhaitent soutenir les personnes les plus touchées par les conséquences de ce confinement forcé, à savoir les aînés vivant en résidentiel. Les personnes en situation de handicap sont également concernées côté wallon.

Il s’agit de faciliter le maintien des liens sociaux et affectifs et ce, malgré des contacts limités, voire, suspendus avec leurs proches. À cette fin, ce module va permettre aux établissements d’hébergement et d’accueil couverts par le programme d’offrir aux résidents un accès aux communications en visioconférences avec leur proches grâce à la fourniture d’une tablette à ces établissements. Cet outil permettra également à ceux qui reçoivent peu de visites de continuer à u avoir accès par la suite.

D’autre part, dans le cadre du programme Interreg Eurégio-Meuse-Rhin (province de Liège pour la Wallonie), le projet CORESIL (COVID- Crossborder- Resilience Project) est développé en collaboration avec la Dienstelle für Selbestimmtes Leben (Communauté germanophone), Diakonie Michaelshoven, Newtwaerme et Sozialwerke (Allemagne).

Le projet est construit autour de deux axes, 1) le soutien de la résilience des groupes fortement impactés via la mise en place un soutien cohérent et adapté. Des conseils en matière de gestion psychosociale et sanitaire ainsi que des outils de soutien à la résilience seront mis à disposition des personnes en situation de handicap, de leurs familles et des professionnels. 2) La résilience organisationnelle : pour renforcer la résilience de leurs services face à la pandémie et pour en assurer la continuité, les partenaires souhaitent travailler de manière transfrontalière sur la mise à profit des outils de numérisation et de concepts adaptés de travail au sein de leurs organismes pour rester opérationnels à tout moment et partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *